Vienne-Poysdorf.  Nous avons pris la route à 7h00 du matin, la sortie de la ville de Vienne s`est passée admirablement,

 nous avons longé le canal puis traversé le Danube.

et enfilé le long du  Marchelkanal qui semblait aller dans la direction souhaitée

 

 

Malheureusement, nous avons été déportés un peu trop à l`est mais bon quelques km de plus ou de moins… on se reprend en main et se fiant à un bon samaritain, nous prenons la route au lieu de la piste cyclable.  Pas de soucis, nous retrouvons la piste et repartons tout guillerets dans la verte campagne… pour arriver 15 km plus loin à notre point de départ!!!! Zut de zut, qu`à cela ne tienne nous refaisons le chemin inverse

 

Comme le temps passait et que la piste cyclable se faisait un peu trop longue, nous envisageons, encore sous les conseils d`un cycliste, de prendre la petite route locale appelée B7 qui longe allègrement l`autoroute.   Nous arriverons fort probablement à destination…Poysdorf.  La vie est belle, on monte, on descend, les km défilent et nous croyons être en mesure finalement d`arriver sans encombre au terrain de camping de Poysdorf.  C est dans la poche…

On remarquait bien quelques travaux en bordure de notre bucolique B7 , quelques affiches incompréhensibles…lorsque soudain…. tout se transforme, nous sommes contraints de se déporter sur l`autoroute, aucune porte de sortie la pire situation pour 2 cyclistes. Nous voici partageant la route avec des transporteurs routiers filant bon train.  Pas d`espace pour nous, nous suivons la parade, coincés..,. en avant les braves.  On n`a pas le choix, faut pédaler mais en maudit…. on pousse des pointes de 35 km à l`heure en se faisant aspirer par les camions encore plus surpris de nous voir…

 

La galère…et ainsi pour une bonne vingtaine de km… où finalement nous prenons un peu de repos grâce à une voie de dépassement.  Nous mettons pied à terre, en vie!!!  Il est 19h30, nous roulons depuis 7h00 le matin.  On s`encourage et on affronte à nouveau l`autoroute et hop on découvre en bordure de la route une toute petite route de terre menant  à un vignoble,  on saute sur l`occasion et c`est sur cette route cahoteuse que nous arrivons enfin, cahin-caha, au paradis de Poysdorf surchargés d`adrénaline. Il est 20 heures.  Il se met à pleuvoir, nous montons la tente en vitesse.  Douche et dodo… On est bon pour la ferraille.  Quelle aventure vraiment…