Et voilà, 5h30 du matin… on se court comme des perdus… La litanie des faucons tire à sa fin…faut qu`on boucle les valises, faut qu`on ferme l`eau, faut qu`on débranche tout, faut qu`on salue une dernière fois Mme Mondor la voisine de Louis, faut qu`on.. , faut qu`on… cette maudite liste qui s`entêtait à s`allonger au fil des jours malgré tout notre bon vouloir.  Finalement, puisque nous serions encore à macérer dans notre énervement, nous fermons  la porte de la maison de Joliette en compagnie de Lise et Serge dans une excitation digne d`un Oscar.  12:30, tout seuls on se sourit enfin… nous sommes déjà ailleurs!  Nous mettrons 4h30 à se  rendre à la salle d`embarquement d`Air Transat.   Oups… retard de 4h30 dû au verglas qui sévit ce matin.  Mais bon, notre Boeing s`envole et on arrive tout souriant à Saint-Malo 18 heures plus tard.  C`est une Jeannine toute pimpante qui nous accueille et cette journée s`achève dans les bulles et l`allégresse.  Dodo….