Journée repos et bricolage… nous avons réparé notre tente avec des retailles de rideaux… elle vient donc de se parer de fleurs et de longs rubans rouge pétant… ce qui a eu pour effet de retendre les arceaux et de redonner de la hauteur à l`intérieur de la tente.. nous verrons les résultats sous la pluie…

Le lendemain 25, nous prenons la route en voiture avec Aukjie pour une magnifique balade dans sa région.  Nous sommes ébahis par la quantité de canaux qui sillonnent le paysage et les nouvelles terres qui sont apparues après la construction des digues… que de travail!!!

Et nous voilà dans le superbe village de Giethroon, un petit village piétonnier que l`on visite en longeant de nombreux canaux et petits ponts.  On admire les maisons en toit de chaume et bizarrement contruits avec une bosse… en dos de chameau. Ces canaux furent creusés il y a quelques centenaires pour l`extraction de la tourbe ce qui fût à l`origine de nombreux lacs de cette région.  Faut dire que la nappe phréatique n`est située qu`à 1 mètre sous le sol.  Autour du village on a créé au cours des siècles derniers ces polders qui sont des étendues artificielles de terre comme à Kamouraska au Québec.

Dixit Wikipedia…concernant la création de ces polders….  La surface à aménager est d’abord entourée de digues. L’eau emprisonnée dans ce périmètre est alors captée par un ensemble de pompes actionnées autrefois par des moulins à vent et, aujourd’hui, par des pompes électriques. Le drainage du terrain est facilité par un réseau d’étiers et de bassins. Même après l’assèchement du polder, les pompes continuent à éliminer l’eau qui s’infiltrerait en excès dans ce dernier. Les Pays-Bas et la Belgique sont souvent associés aux polders, puisqu’une partie de leur surface a été gagnée sur la mer au cours des siècles[2]. De telles zones existent aussi dans le Nord de la France dans la région des Watergangen ou Wateringen (du néerlandais rondes d’eau), près de Dunkerque, et Kamouraska au Québec.

Nous sommes samedi, jour de vacances, plusieurs familles en profitent pour faire un tour de canaux e bateau… et avec un minimum d`informations quant à la conduite… you go like that pour left, you go like that for right  and here is the rope….et off you go …

Une promenade le long des canaux…

Un petit cours d`histoire…DSCN9266

 

Un grand saut le long des écluses…de Blokzil…

    DSCN9275                                                                                                 DSCN9281

Une superbe sculpture mettant en valeur une citation de Ghandi… » Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité. « 

Et encore un apéro… DSCN9287

Et finalement… Elburg.       (dixit  Wikipédia…. À travers les siècles, Elburg est restée un centre de pêche et d´agriculture jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Contrairement à beaucoup d´autres villes des Pays-Bas, Elburg a refusé d´investir les finances de la ville pour construire une gare ferroviaire en 1863. En raison d´un prix exorbitant demandé aux propriétaires de terrains pour le droit de passage sur leurs terres, la ligne Utrecht-Amersfoort-Zwolle a évité Elburg. La ville est donc devenue moins attractive pour les fabriques comparativement aux places voisines comme Harderwijk. À cela, la fermeture de la Zuiderzee en 1932 a définitivement éliminé l´industrie de la pêche, la baie initiale d´eau saline se transformant peu à peu en eau douce. Par conséquent, depuis 1956, la ville a décidé que seul le tourisme serait secteur de développement pour l´économie locale. En raison de sa position favorable sur le bord du canal et près de la Veluwemeer, les touristes en ont fait une destination populaire. Chaque année beaucoup d´entre eux viennent visiter cette ville médiévale restée grandement inchangée) …. et c`est ainsi que nous nous sommes retrouvés à Elburg…

Et la soirée s`achève avec un splendide repas tous les trois dans un resto français…

20160925_210254 20160925_190644 20160925_200754 20160925_210219